Charte d’engagement global sur le Développement Durable

I. Volet Environnement

 

DIMINUER OU MAÎTRISER SA CONSOMMATION D’ENERGIE

  • Suivre sa consommation électrique mois par mois.
  • Déterminer et favoriser les éco gestes dans l’entreprise. Ex. : éteindre les locaux et les machines inutilisés, fermer les portes de chambres froides, limiter le refroidissement des produits chauds dans les chambres froides.
  • Installer dans les chambres froides ou dans les couloirs des systèmes d’extinction de la lumière automatique.
  • Entretien du matériel régulièrement (four, groupe frigorifique, évaporateur, machine).
  • Vérifier et mettre aux normes des installations électriques, tous les 2 ans.
  • Dégivrer au moins une fois par an les congélateurs et autres enceintes réfrigérées.
Pour aller plus loin :
  • Avoir installé une pompe à chaleur.
  • Choisir du matériel peu consommateur d’eau (Lave-vaisselle, four mixte, système de froid).

DIMINUER OU MAÎTRISER SA CONSOMMATION DE GAZ

  • Diminuer ou maîtriser sa consommation de gaz
  • Déterminer et favoriser les éco gestes dans l’entreprise. ex : Utilisation des feux de cuisson (mettre les feux au minimum si non utilisés, couvrir les casseroles et marmites d’eau, changer les casseroles et poêles usagées à fond bombé).
  • Mettre systématiquement les feux de cuisson au minimum après utilisation.
  • Entretenir les brûleurs.
  • Entretenir le matériel de cuisson régulièrement (marmite, feu à gaz, chaudière).

GESTION DE L’EAU

  • Déterminer et favoriser les éco gestes dans l’entreprise. Mettre en place une procédure de nettoyage et de désinfection efficace et peu consommatrice en eau. Ne pas laisser couler l’eau inutilement.
  • Régler les lave-mains.
  • Installer des systèmes pour économiser l’eau (chasse d’eau à double flux, embout de robinet à mousse, adoucisseur d’eau).
  • Traiter les déchets graisseux des eaux usées : installation et entretien d’un bac à graisse et valorisation du déchet.
  • Un système d’échangeur à plaques pour la récupération de l’eau de refroidissement des moteurs.

GESTION DES DECHETS

  • Recycler en interne les emballages (seau, pot, cagette).
  • Limiter le gaspillage alimentaire (bonne gestion des stocks et des invendus/augmentation des durées de vie par les techniques de conservation et l’hygiène).
  • Développer des emballages recyclables : verres, fibres végétales, cabas…
Pour aller plus loin :
  • Avoir un compacteur pour réduire les volumes à collecter.

DIMINUER OU MAITRISER SA CONSOMMATION D’HYDROCARBURES

  • Entretenir les véhicules de l’entreprise.
  • Privilégier les matières premières locales et de saison.
  • Organiser les livraisons et optimiser les trajets (GPS).
  • Favoriser des emballages en fibre naturelle (bambou, maïs, blé).
  • Pour entrer dans une démarche de développement durable, les plateaux biodégradables que nous avons sélectionnés utilisent des composants d’origine végétale renouvelables et biodégradables qui contribuent à réduire très fortement la consommation d’énergie fossile
Pour aller plus loin :
  • Diminuer des emballages plastiques vers des emballages biodégradables (fibres végétales, métal et verre).

GESTION DE LA POLLUTION DE L’AIR

  • Entretenir le matériel frigorifique (détection des fuites de gaz frigorifique).
  • Renouveler le gaz HCFC en HFC moins polluant (obligation au 1er janvier 2015).
  • Mettre une ventilation efficace au dessus du fumoir et des zones de cuisson et de lavage.
  • Entretenir les systèmes d’aspiration d’air (changement des filtres, lavage des grilles…)
  • Avoir un contrat d’entretien annuel avec un frigoriste.

 

II. Volet Economique

 

EMPLOI

  • Maintenir ou développer l’emploi local. Nombre de salariés : moins de 30
  • Assurer une politique de prévention des risques : rédaction du document unique dans l’entreprise.
  • Organiser un plan de formation pour les salariés chaque année.
    Nombre de formation par an : 3
    Type de formation : hygiène, sécurité, gestes et postures
  • Accueillir des stagiaires présentant un handicap pour leur permettre de se former à l’excellence du métier.
    Nombre d’apprentis formés depuis la création de l’entreprise : 20
Pour aller plus loin :
  • Accueillir des personnes en reconversion professionnelle et faciliter ainsi leur réinsertion dans le monde du travail.

 

III. Volet sociétal

 

ALIMENTATION

  • Fabriquer au moins 90% des produits proposés en activité traiteur.
  • La mise en place de menus « Bio » dans nos plateaux repas
  • Intégrer des pièces de cocktail « Bio » à notre carte
  • Développer le marché local par le biais de nos fournisseurs qui s’engagent à faire travailler les producteurs locaux.

NUTRITION ET SANTE

  • Garantir la sécurité sanitaire avec notre Agrément Sanitaire Européen
  • Formation aux bonnes pratiques d’hygiène.
  • Réalisation d’analyses bactériologiques.
  • Mise en place de la traçabilité.

INNOVATION

  • Création de carte traiteur par saison (printemps/été et automne/hiver et par événement (mariage, fête de fin d’année).
  • Création d’un site internet : www.lapierretraiteur.com
  • Accompagner les familles dans les grands moments de leur vie (baptême, mariage, anniversaire, obsèques).